S’engager pour la Culture en Europe!

http://www.wearemore.eu/manifestoframe/min/

Publicités

Journée d’études du Master Territoires, Espaces et Sociétés/Paris

Journée d’études du Master Territoires, Espaces et Sociétés///EHESS

18 Mai, 9h00 – 16h00,  EHESS, 105 Bd Raspail

Du programme :

La conquête de L’espace – Jonas Ramuz – La politique culturelle, au sein du projet d’Anatolie du Sud-Est (Turquie)

Espace forclos – Florian Opillard – Autoconstruire, écrire et lire l’espace

Position dans l’espace – Ivana Socoloff – Les grands pouvoirs économiques dans la ville de Buenos (Argentine)

Espace ordonné – Grégoire Bruzulier – Relations entre conception et pratiques sociales et citoyennes dans la ville d’Evry

Espace brisé – Anita Pouchard Serra – Mémoires urbaines de la dictature argentine à Buenos Aires (Argentine)

Espace vécu – Gabor Olah – L’existence des quartiers à Budapest (Hongrie)

Espace du rêve – Adam Korosi – Le quartier culturel à Budapest à travers les cartes (Hongrie)

ESPACE-TEMPS – Ambre Dewaele – Les territoires de l’attente au Mexique

L’odyssée de L’espace – Laura Corsi – Représentation de l’espace et construction identitaire dans le Cinéma Cubain indépendant

La conquête de L’espace – Sara Timar – Une maison de la culture à Budapest dans les années 70(Hongrie)

Espace Alentour – Sabine Arkaïda Dini – Le 104 et le quartier Flandres Aubervilliers : enjeux d’une définition de l’espace

Espace parcouru – Solène Delebecque – Le vigneron et ses vignes

Cette journée sera modérée par Anna Dewaele, Doctorante en Territoires, Sociétés et Développement sous la direction de JL.Racine, EHESS

Nicolas Larchet, Doctorant en Sociologie sous la direction de C.Topalov et D.Memmi, EHESSSee More

Laboratoire Urbain Participatif LUP #21- présentation-intervention-débat

Laboratoire Urbain Participatif  LUP #21

présentation-intervention-débat / 56 rue Saint Blaise, Paris 20e, samedi 22 janvier – 16h00

proposé par l’atelier d’architecture autogérée – aaa

StudioBASAR (Bucarest) & Guérilla Gardening (Paris)

Le StudioBASAR a été fondé en 2006 par Alex Axinte and Cristi Borcan comme un group de ’search and rescue’ (chercher et secourir), agissant comme un agent d’observation et d’intervention architecturale. StudioBASAR a participé en 2009 à La Biennale d’Art de Venise et en 2010 ils ont publié le livre Evicting the Ghost: Architectures of Survival (Evacuer le Fantôme: Architectures de Survie).

studioBASAR présente Search-and-Rescue – un jeu développé pendant quatre années sur des terrains de jeu de Bucarest. Ils ont emprunté l’acronyme SAR aux groupes d’interventions post-désastre, en chosisant une strategie d’intervention similaire: des actions d’urgence qui stabilisent la situation à court terme et négocient une première solution. SAR : CITY est un ensemble de travaux d’analyse et de diagnostic, suivis par des interventions d’urbanisme performatif et des installations développées dans des situations de conflit urbain.

www.studiobasar.ro/

www.seductiveness-of-interval.ro/

www.pplus4.ro/mainen.html

Guérilla Gardening Paris est la ‘cellule’ parisienne d’un mouvement et d’une attitude qui consiste à inciter les gens à réinvestir leur quartier, se retrouver entre voisins pour entretenir leurs plantes d’interstices et faire rêver les passants qui redécouvrent le potentiel des espaces urbanisés, gris et sans vie…

Quelques membres du collectif parisien feront une présentation de leurs principes et fonctionement par des actions réalisées et un Mode d’Emploi de Guérilla Gardening. Ils proposeront aussi une mise en pratique concrète avec tous ceux qui le veulent bien.

Ramenez les graines et les plantes qui vous encombrent et qui peuvent vivre dehors!

 http://guerilla-gardening-paris.blogspot.com

www.guerilla-gardening-france.fr/

http://guerillagardeningparis.xooit.fr/index.php

atelier d’architecture autogérée, 4 rue du Canada, 75018 Paris

www.urbantactics.org

De l’Europe à la ville et de la ville à l’Europe – Questions culturelles, questions de citoyennetés/Paris

Réunion publique

De l’Europe à la ville et de la ville à l’Europe – Questions culturelles, questions de citoyennetés

22, 23 novembre 2010, Maison des Métallos, Paris

Le contexte de crise économique, sociale et démocratique que les sociétés européennes traversent demande d’interroger ce sur quoi nous souhaitons aujourd’hui faire reposer un projet commun de société. Il demande plus particulièrement de reposer la question citoyenne. Comment concevoir, dans un environnement mondialisé et dans des sociétés multiculturelles, une citoyenneté active et incluante fondée sur la capacité d’ouverture et l’interaction, sur la mise en vie de biens communs et sur l’élaboration d’un projet partagé ? L’Union européenne, espace politique en construction, peut-elle être le lieu de cette nouvelle ambition citoyenne ? Comment, dans ce cas, la dessiner, la fabriquer, la construire ? Quels sont les enjeux culturels participant de l’exercice d’une telle citoyenneté ? Les villes européennes peuvent-elles être un des lieux de leur reformulation et de leur mise en vie ?

voir le programme détaillé de ces deux jours de rencontres: http://www.relais-culture-europe.org/Programme-VilleEurope2010.1523.0.html

espace documentaire

Conflits et Ecoute/Paris

CONFLITS ET ECOUTE. Interroger la coopération sur le projet urbain

les 26 et 27 novembre à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine (Amphi 180)

Depuis 2005, le Conseil Régional d’Ile-de-France lance des programmes de recherche visant à développer un travail commun entre organismes publics de recherche et associations à but non lucratif. Ces programmes «PICRI» (Partenariats Institutions Citoyens pour la Recherche et l’Innovation) visent à diversifier les sources potentielles d’innovations sociales en Ile-de-France. Entre 2007 et 2010 une équipe du LAVUE s’est engagée avec des associations de résidents dans un PICRI intitulé «Renouveler les pratiques de conception du projet urbain : renforcer l’écoute et la coopération entre les professionnels de la ville, les associations et les citoyens en Ile-de-France».1

Deux constats sont à l’origine de notre PICRI :

. la difficulté à intégrer les préoccupations de l’ensemble des acteurs concernés, incluant les résidents et citadins au sens large, dans les projets architecturaux et urbains

. la faiblesse des cadres et modalités de coopération entre Politiques, experts et habitants, qui nous a amené à examiner avec une attention particulière les sites les plus fragilisés, notamment les secteurs en rénovation urbaine

Les dispositifs de concertation continuent en effet à se mettre en place sur la base d’une expertise qui néglige parfois les réalités et les demandes sociales. La coopération entre professionnels, élus et habitants, organisés ou non, va d’autant moins de soi que le projet inclut une visée de renouvellement urbain souvent associée à des démolitions et des relogements. Il devient dès lors nécessaire de s’interroger sur ce qui fait obstacle à la participation, sur ce qui constitue le conflit et le transforme et plus largement sur les compétences des acteurs à refonder ensemble le projet urbain.

La question de l’écoute et du dialogue entre les différents acteurs est par conséquent centrale dans cette recherche, ce qui amène aujourd’hui, tant dans les dispositifs participatifs qu’en l’absence de ceux-ci, à réfléchir sur :

. les formes que peut prendre une expertise citoyenne capable de relayer l’implication des citadins et de renforcer la parole publique

. les modalités d’accompagnement des résidents et professionnels afin de parvenir à l’élaboration de projets négociés et concertés

Ce colloque restituera les résultats acquis, les mettra en perspective et les confrontera à diverses expériences de mobilisations et négociations autour de projets urbains en croisant les regards de chercheurs, de praticiens, d’élus et d’acteurs de terrains

Contact :Khedidja MAMOU, Doctorante (Paris Ouest Nanterre), Lavue/CRH, Coordinatrice Projet Picri, picri_mamoukhedidja@yahoo.fr

…Transitions Urbaines/Strasbourg

Apollonia Échanges Artistiques Européens//e.cités-Bucarest

7 événements – 5 lieux – 20 artistes

…Transitions Urbaines

du 5 au 30 novembre 2010

artistes : Alexandra Croitoru, Iosif Kiraly, Andrei Mateescu, Studio Basar (Alex Axinte & Cristi Borcan)

commissaires : Irina Cios, Dimitri Konstantinidis

Installée dans l’espace apollonia à partir du 5 novembre, l’exposition Transitions Urbaines invite le public à la rencontre de cinq artistes visuels roumains.

Reconnue comme médium artistique de plein droit dans les années 90, la photographie s’est imposée en Roumanie comme l’un des domaines de création le plus actif. En présentant des visions et des personnalités distinctes, la sélection d’artistes présentée à Strasbourg se propose d’offrir un aperçu de la dynamique actuelle de l’art contemporain roumain.

Ces artistes présentent, pour la plupart, des travaux complexes portés sur le caractère transitoire de la présence humaine dans l’espace urbain contemporain. Principalement centrés sur la photographie, certains artistes ont néanmoins pris le choix d’intégrer des supports complémentaires tels que la vidéo, le dessin, l’objet, la performance, l’architecture ou encore l’intervention participative.

Irina Cios, Directrice du Centre International d’Art Contemporain de Bucarest

Investir des espaces pour créer/Paris

Séminaire: Investir des espaces pour créer. CYCLE DE SÉMINAIRES LISRA – MSH PARIS-NORD « Pratiques des espaces et innovation sociale »

Vendredi 12 novembre de 14h à 17h30, Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord – 4 rue de la Croix Faron – 93210 St-Denis, Entrée libre sur inscription : http://espaces-innovation.recherche-action.fr/seminaires/inscription

Investir des espaces pour créer

La qualité d’auteur à travers de nouvelles pratiques

de maîtrise d’usage, d’œuvre collective, de culture libre, d’expertise citoyenne…

Ce cycle de séminaires animé par le Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action en partenariat avec la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord se propose d’explorer les espaces, leurs pratiques et leurs conséquences en termes de transformation sociale à partir du travail réflexif d’acteurs-chercheurs exposant et dialoguant autour de leurs expérimentations.

En quoi investir des espaces permet à des acteurs de devenir auteurs et d’interroger la notion de « participation » ? Comment qualifier ces situations collectives, qui en maîtrisent le sens et l’orientation ? Au-delà des terminologies socioprofessionnelles, « université populaire », « ateliers ouverts », « rencontres interdisciplinaires », « laboratoires sociaux » ont pour points communs l’appropriation d’espaces, une qualité d’expertise et des processus instituants susceptibles de renouveler le fonctionnement institué des équipements et des dispositifs de gouvernance, de transmission, de développement.

Plus d’infos