Les Rroms bulgares et roumains, des citoyens européens victimes de la culture du chiffre (1/2)

Par Simon Rico

Les Rroms bulgares et roumains, des citoyens européens victimes de la culture du chiffre (1/2)

Le 1er janvier 2007, la Roumanie et la Bulgarie sont devenues membres de l’UE. Depuis lors, les Rroms de ces deux États sont donc des citoyens européens. Pourtant ils continuent de faire l’objet d’un traitement particulier, notamment sur le plan migratoire. Ils représentaient ainsi un tiers des 24.000 personnes expulsées en 2007 et servent de variable d’ajustement aux politiques chiffrées que mène le pouvoir actuel. Au moment où le ministre de l’Immigration et de l’identité nationale rentre d’un voyage dans les Balkans pendant lequel il a conclu des accords de réadmission avec les différents pays, la question des Rroms semble plus que jamais d’actualité. Première partie du reportage de Balkanophonie.

Source: Le Courrier des Balkans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :